Nombre total de pages vues

jeudi 29 septembre 2011

Week Three Power Rankings







SEMAINE TROIS POWER RANKINGS

Il paraît qu'il y a du monde à qui ça déplaît, ce truc, depuis qu'il est devenu global. Trop d'anglais tue l'anglais, trop de people tue le people... Mais bon, on s'en fout, c'est le but du machin... On va voir si on arrive à traduire quelques trucs américains en français pour tenter de faciliter la comprenette du plus grand nombre... Mais il y aura comme toujours des filles, des vidéos, des photos, des vannes et même Mort Shuman... Bienvenue dans le Verchain Universe...

So, here we go ! Pardon... Donc, on y va ! Eh, oui, les Power Rankings de cette semaine sont disponibles en français !



  1. Green Bay Packers (3-0) :

Paul Bissonnette est un joueur de hockey de Phoenix. Il a récemment expliqué sa technique pour tomber les filles sur Twitter, sa tactique qu'il a baptisée 'PAUL' :

Ping: Bissonnette reçoit un message d'un nouveau 'suiveur' sur Twitter.
Assess: Bissonnette clique sur l'avatar de son 'suiveur'. Est-ce une fille ? Est-ce qu'elle est bonne ? Il analyse la situation.
Utilize: Si le nouveau suiveur est une fille, et qu'elle est bonne, Bissonnette lui envoie un message, et, voilà, une amitié est née.
Love: Bissonnette passe au pieu avec sa nouvelle 'amie'.
Aaron Rodgers a une tactique différente. Il est Aaron Rodgers...



Et, au cas où vous l'auriez manqué, une association 'antifromage' (only in America...) voulait mettre cette affiche sur un panneau géant à côté de Lambeau Field...



  1. Buffalo Bills (3-0) :

Les Bills deuxièmes dans les Power Rankings... Maintenant, je peux mourir tranquille...





Et les fans des Bills, même peu nombreux, font les mêmes conneries que les fans des autres équipes...



Il n'y a donc pas de raison de refuser aux Bills l'honneur d'une deuxième place dans les Power Rankings...

  1. New England Patriots (2-1) :

Une seule défaite, ça te transforme une base de fans... Certains proposent de ramener Randy Moss à Boston. D'autres demandent la tête de MuchoStinko (vu qu'il n'a pas de mains en ce moment, il ne lui restera donc plus rien...).

Une seule défaite, ça te transforme une équipe. Les Patriots ont sans doute constaté comme moi que les Bills recommençaient à gagner depuis qu'ils étaient revenus à leurs uniformes classiques. Les Pats porteront donc leurs anciens maillots rouges pour défier les Raiders.

Une seule défaite, ça te transforme un homme... Arrêtez tout ! LA NOUVELLE DE LA SEMAINE, c'est que Tom Brady s'est coupé les cheveux...


  1. Detroit Lions (2-1) :




Un strip club itinérant stationne aux abords de Ford Field... Bon, je vous passe la traduction de tout le reportage, sachez simplement que le truc monté comme offensant tous les gens aux alentours, c'est simplement du journalisme à la Fox News... Je veux le Booty Lounge avant les matchs de soccer par ici, dediou !

  1. New Orleans Saints (2-1) :

Les Saints ont décidé de placer leur kicker Garrett Hartley sur l'injured reserve, mettant ainsi un terme à sa carrière... Enfin, pour le moment à sa saison, mais vu que les kickers sont plus facilement jetés qu'un paquet de kleenex dans le bureau de Dominique Strauss Kahn, je tenais à le remercier de nous avoir offert par le passé cette scène inoubliable...



  1. Baltimore Ravens (2-1) :

Orlando Brown, ancien joueur des Browns et des Ravens, est mort, à quarante balais, la semaine passée... Il restera célèbre pour avoir balancé au sol un arbitre qui lui avait jeté malencontreusement son mouchoir de pénalité dans l'oeil.




Sans doute pour rendre une forme d'hommage, Jarrett Johnson a trouvé amusant de balancer une bouteille d'eau tout juste sortie d'un bac à glaçons dans la tronche de Joe Flacco pendant le match contre les Rams...





Classy Ravens...

  1. Tampa Bay Buccaneers (2-1) :

Et encore un blackout à venir pour la prochaine rencontre des Bucs à la maison. Les fans doivent préférer aller faire un tour pour voir jouer les Tampa Breeze. Et, oui, j'échange mon LeGarrette Blount contre l'effectif de cette équipe.



  1. Oakland Raiders (2-1) :

Citation du defensive tackle des Raiders Richard Seymour : "We're pretty physical up front on the offensive and defensive lines. Any time a team wants to come in and play that type of game with us, I like our chances all the time." (nous sommes une équipe plutôt physique sur les lignes offensive et défensive. A chaque fois qu'une équipe veut se pointer pour jouer physique contre nous, je pense que nous avons de bonnes chances de l'emporter). Apparemment, les fans des Raiders sont d'accord...



  1. San Diego Chargers (2-1) :

J'ai finalement trouvé plus ridicule à San Diego que le jeu des équipes spéciales. Je vous présente donc Antonio Garay... Oui, ce garçon est titulaire sur la ligne défensive des Bolts...





  1. Newark Jets (2-1) :

La polémique de la semaine : l'ancienne gloire des Jets Joe Namath s'en est pris à la façon dont Rex Ryan prépare ses joueurs, en leur disant qu'ils sont les meilleurs, et que les joueurs le croient et donc ne jouent pas à fond... 






Namath versus Ryan. Who ya got ?




  1. Dallas Cowboys (2-1) :

Pour protéger les cotelettes de Tony Romo, la société Unequal a développé cette protection appelée Impact Gel. Come get some, DeAngelo Hall...






Tony Romo, crash test dummy ? Batman, oui !





  1. New York Giants (2-1) :

Les supporters des Eagles ont vraiment une classe à part, à en croire Justin Tuck :







Heureusement, malgré tout ça, une belle histoire d'amour a vu le jour sur le terrain...




  1. Pittsburgh Steelers (2-1) :

Ce type me fait peur...




Et... Breaking News ! Pardon, Edition Spéciale ! Troy Polamalu serait encore un joueur de football...






  1. Houston Texans (2-1) :

Et donc, les Texans se sont pris 21 points au dernier quart-temps contre les Saints. A part ça, leur défense est tout à fait différente de celle de l'an dernier, bien meilleure, blablablabla... Ce que je sais, c'est que Brian Cushing a du mal à se faire à son nouveau positionnement dans la 3-4 de Wade Phillips...




  1. Washington Redskins (2-1) :

Je constatais la semaine passée que Washington tendait à devenir une «équipe normale »... So much for that... Et voilà que ça me reprend... En fait, non ! A la fin du match contre les Cowboys (je me suis endormi devant...), DeAngelo Hall s'en est pris à une décision arbitrale (un facemask appelé contre lui, à raison, par l'arbitre, que le corner considère comme une erreur d'arbitrage), à la décision de Jim Haslett d'envoyer du gros blitz sur l'action décisive du match (un 3rd and 21 pour les Boys, converti par Romo vers Dez Bryant, l'action sur laquelle Hall commet le facemask... Hall avait promis avant le match d'aller frapper Romo, partout où ça pourrait lui faire mal. Hall reste toujours le même pitre, en somme...


  1. Tennessee Titans (2-1) :




  1. Cleveland Browns (2-1) :






Non, et puis, bon, ils ont des fans formidables, comme on en voit que dans le Pas de Calais, un couple de pochtrons ayant abandonné leur fils adoptif de 9 ans au stade. La mère, complètement ravagée après s'être embrouillée avec son mari, a confié le gamin à un couple qui passait par là et venait au match, couple qui a ramené le gosse chez les flics. Allez les Browns, le RC Lens de la NFL !



  1. Miami Heat (1-2) :

Mickael Vick se blesse, dit que c'est la faute des arbitres, avant de changer d'avis et de dire que, non, ce n'est pas de la faute des arbitres, les pauvres, ils ont tellement à faire, blablabla...

Mickael Vick, la classe.




Remarquez, le New York Post a de la classe aussi...



  1. Chicago Bears (1-2) :

On me dit que je ne parle pas suffisamment de football dans ces Power Rankings avec des vrais morceaux de Verchain dedans. Alors, parlons football, avec ces Bears, avec le play que les amis de PFT ont nommé 'l'action la plus folle qui n'a pas compté'. Retour de punt de Johnny Knox pour les Bears, alors que toute l'équipe de couverture des Packers regarde en direction de Devin Hester qui signale un fair catch. Je me demande encore comment les Packers ont pu ne pas suivre le ballon sur cette action, puisque Hester est à l'opposé de l'endroit où se trouve ledit ballon... Et le retour ne compte pas pour une pénalité pour «holding »... Seulement à Chicago...





Et pour ceux qui ne s'intéressent pas au football, le Tweet de 'bonne chance' envoyé par Jay Cutler la semaine passée a sans doute fonctionné : on raconte que Kristin est revenue !

  1. Carolina Panthers (1-2) :

Panthers-Jaguars. Et vous appelez ça un match de NFL ? Les Dieux du Football n'ont pas aimé...




Et malgré toute cette pluie, les cheerleaders sont restées planquées, ne donnant pas à Joe Namath l'occasion d'apprécier les 'wet cheerleaders' qu'il aime tant... Alors, on se contentera de ça...



  1. Atlanta Falcons (1-2) :

Dans ma grande bonté, compte tenu du fait que je souhaite aider Thomas Dimitroff, le GM des Falcons, à conserver son titre de meilleur GM de la NFL, j'ai fait mon travail de scout, et je lui ai trouvé un linebacker qui sait tackler. Ce qui le changera de son unité qui n'arrive à stopper personne...




  1. San Francisco 49ers (2-1) :

Pari formidablement drôle chez les Niners... Colin Kaepernick, le rookie quarterback, a perdu un pari avec le lineman Adam Snyder, et a du faire le tour du vestiaire revêtu d'un polo aux couleurs des Ducks d'Oregon, la fac de Snyder, qui venait d'exploser Nevada, la fac de Kaepernick. Wooooo ! San Francisco est donc d'une tristesse infâme... Mon... Dieu... Faites quelque chose, rappelez TO !

Et pour ceux qui me reprochent de ne pas assez parler de football dans les PR, voici une vidéo de football, pour vous punir : le pire match de la saison, jusque maintenant.



  1. Denver Broncos (1-2) :

Connaissez-vous Eric Decker ? Moi non plus. Il s'agit tout simplement de l'actuel meilleur receveur des Broncos en termes de production, il est recherché de plus en plus par son quarterback, tout ça, et a inscrit deux TD contre les Bengals en semaine 2. Eric entre maintenant dans la rubrique 'people' et donc dans le Verchain Inc, puisqu'il est l'heureux fiancé d'une certaine Jessie James. Qui ? Jessie James, malgré son nom d'actrice de films qu'on ne regarde que d'une main, serait une chanteuse de country-rock originaire du Tennessee. Mwouais, bof...




En tout cas, c'est bien bousesque, sa 'musique'...


  1. Jacksonville Jaguars (1-2) :



  1. Saint Louis Rams (0-3) :

Vous vous souvenez des Rams Rules ? Le truc en vidéo mis en place directement par la franchise du Missouri pour que leurs fans fassent du bruit. Forcément, un détournement devait se produire...



  1. Seattle SeaHoax (1-2) :

Quand j'ai vu passer le gros titre, je me suis dit... Mon Dieu, c'est pas possible, les SeaHoax ont décidé de monter enfin un effectif qui ressemble à une équipe de foot. A Better Seattle ! Voilà comment ça s'appelle. Finalement, non, ça ne concerne pas le football, c'est une opération de charité pour réduire la violence chez les jeunes. Ah. Bon. Rien de changé, alors ? Non ? OK. On en reparle ?



  1. Cincinnati Bengals (1-2) :

Same Old Bengals ! Convicts ! Flûte, j'avais dit en français... Toujours les mêmes vieux Bengals ! Repris de justice !

La police a découvert qu'une livraison de marijuana, 1 kilo et demi, avait été effectué à la maison de Jerome Simpson, le receveur des Bengals. Les flics ont trouvé trois kilos de marie-jeanne dans la maison... Un colis tout simple, un truc dans le genre UPS ou FedEx, expédié de Californie, chez Simpson, tranquille... C'est là qu'on voit que Mike Brown ne paie pas suffisamment ses joueurs, qui sont obligés de dealer pour vivre...

Sinon, au cas où Brown voudrait virer Marvin Lewis après l'un des pires matchs de la saison, une journaliste d'ESPN a le remplaçant idéal, le coach de l'université de Cincinnati : 'Bitch' Jones...




Mais, le truc qui surpasse peut-être tous les autres, c'est la nécrologie d'un citoyen de Cincinnati, qui dit : 'Accepting that the end was near, the funny grandfather and great-grandfather said earlier in the day there was an upside to death: at least he wouldn't have to watch another Bengals loss'. Traduction : Acceptant que la fin était proche, le rigolo grand-père et arrière grand-père a dit, plus tôt dans la journée, qu'il y avait un bon côté dans la mort : au moins, il n'aurait plus à regarder une autre défaite des Bengals...

  1. Arizona Cardinals (1-2) :

Dans le reality show permanent qu'est la vie de Darnell Fart Box Dockett, cette semaine :

Une vidéo passée sur ESPN qui 'raconte l'histoire de la vie du joueur'. Poignant, dirait un bloggeur qui ne serait pas un garçon 'traditionnel' comme l'est Verchain.

Un pari perdu avec le journaliste Skip Bayless d'ESPN qui fait que notre Darnell doit porter un tee shirt I Love Skip Bayless en direct, sur ESPN.




Et une discussion molle du genou entre Dockett et ses coéquipiers au restau autour du sujet hautement philosophique 'épouseriez-vous une stripteaseuse' (la réponse de Verchain est : Hell Yeah ! En français aussi)... Avec apparemment des réponses percutantes dont Darnell ne nous fait pas part...



(mes coéquipiers disent : 'pour autant qu'elle peut payer la moitié des factures, ça ne le dérange pas qu'elle fasse du strip', et d'autres commentaires trop osés pour Twitter)...

Mwouais... Je l'ai connu plus inspiré, Darnell... Un peu comme les Cardinals, en somme, qui faisaient tellement 2010 contre cette triste équipe des SeaHoax...

  1. Minnesota Vikings (0-3) :

Si même les joueurs se mettent à vomir sur le bord du terrain, on peut mieux comprendre la réaction des fans des Vikings...

Minnesota : The All Puke Team.



  1. Indianapolis Colts (0-3) :

Le propriétaire des Colts, Jim Irsay, aurait annoncé dans un repas organisé dans la perspective de l'organisation du Superbowl à Indianapolis que la saison de Peyton Manning était terminée... Sorrow...




  1. Kansas City Chiefs (0-3) :

Nous poursuivons notre petite série 'Verchain le DRH des Chiefs' avec cette fois une nouvelle recrue possible pour Kansas City, qui a besoin de remplacer Eric Berry, son safety vedette. On dit merci, Todd, maintenant !


  1. Miami Dolphins (0-3) :

Si même Jason Taylor se met à faire n'importe quoi (voir sa pénalité pour hors jeu contre les Browns sur une quatrième tentative dans la série qui permet aux Brownies de marquer le TD de la victoire), c'est à désespérer... Mais voilà, en interview sur NBC Miami, il se met aussi à dire n'importe quoi... :

Chad has grown immensely since I left here a year and a half ago. [...]
I saw a kid in New York, Mark Sanchez, that is young, I don’t think he’s as talented as Chad Henne.”

Traduction : 'Chad a progressé énormément pendant les un an et demi où je n'étais pas au club. […] J'ai vu un gamin à New York, Mark Sanchez, qui est jeune, et je ne crois pas qu'il a autant de talent que Chad Henne'.

Jason, petit conseil, arrête de lire ce qu'écrit Verchain, c'est pas bon pour ton image. Enfin, tu peux lire tant que tu ne répètes pas ce que lis... Mais bon, avec un peu de chance, on se rendra bientôt compte que ce sont Jeff Ireland et Tony Sparano qui sont derrière la campagne #SuckForLuck,





Remarquez, certains n'ont sans doute pas compris ce que SuckForLuck voulait dire (Editor's Note : ça signifie 'soyez nuls pour avoir Luck') :




Notre ami 'DouchyTomBrady' (qui n'est pas LE Tom Brady) pense apparemment que le truc signifie 'offrir une petite gâterie à Andrew Luck'...

Mais quand je vous dis que la Floride du Sud est dans tous ces états, je suis tombé sur ça en rédigeant ces PR...





(j'espère que TD le Dauphin [la mascotte des Dolphins] a b**sé Hope Solo et Alex Morgan, et qu'il les a bien b*isées)... Oh, mon Dieu... Référence à la dernière pub pour 'SportsCenter' d'ESPN...




Allez, faut que je dorme, là...

Jusqu'à la prochaine fois, prenez soin de vous-mêmes, et les uns des autres...






La version téléchargeable est disponible en cliquant ici...


2 commentaires:

  1. J'adore le "Miami Heat". Enorme.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis fan des Browns et le tout me fait bien rire (surtout TD le Dauphin).

    RépondreSupprimer