Nombre total de pages vues

samedi 5 février 2011

Verchain's Super Bowl Pick

















SUPERBOWL EDITION


Voilà, ça va se passer au Jerryland Stadium, à Arlington. C'est un match que vous pourrez regarder à la télé. Sur W9, sur ESPN America... Et plus difficilement sur des sites de streaming, vu que le Department of Homeland Security, compte tenu du fait que c'est plus facile à faire que de protéger l'Amérique contre des attaques terroristes, a bloqué vos sites de streaming favoris. Comme dirait Guy Roux : 'Maintenant, on paie !'.

Bref, faisons les choses bien, and let the pics do the talking :





A QUICK GAME PREVIEW

Eh bien, si les défenses gagnent des championnats, nous nous trouvons ici face à deux des meilleurs exemples de défenses en 3-4, avec deux des coordinateurs offensifs ayant le mieux développé ce que doit être une défense en zone blitz. Dick LeBeau de Pittsburgh et Dom Capers de Green Bay ont travaillé ensemble sous Bill Cowher chez les Steelers, et n'ont cessé depuis de développer leur système, fait de couvertures déguisées, de fausses pistes destinées à tromper les quarterbacks adverses.

Quand on joue contre Pittsburgh et contre Green Bay, on ne sait jamais exactement ce qu'on va trouver en face. Les playbooks défensifs des deux équipes sont blindés de plays et de variations autour de ces plays de base. Et cela paie.

Bien sur, quand on s'attarde sur les stats brutes, notamment en saison régulière, les Packers ne seraient que la cinquième défense, et les Steelers la seconde. Pourtant, des stats composées démontrent que nous sommes en face des deux meilleures défenses de la Ligue, et peut-être même des deux meilleures équipes :

Les adversaires des Steelers ont un passer rating moyen de 73.8, deuxième performance de la Ligue derrière... Les Packers avec 67.2.

La défense au sol des Steelers est la meilleure de la Ligue avec tout juste trois yards autorisés par course. Les Packers sont bien moins consistants contre la course en moyenne (4.6 ypc), mais on su stopper leurs adversaires en playoffs par moment.

Les Negative Pass Plays forcés par les Packers se produisent sur 12.2% des snaps adverses, meilleure performance de la Ligue, et sur 10.5% pour les adversaires des Steelers (10.8%). Il y a donc de quoi s'inquiéter un peu pour les deux équipes, attendu que leurs lignes offensives concèdent des NPP sur 8.8% des snaps des Packers, et 10% pour les Steelers.

Malgré tout, il reste toujours difficile de coller Ben Roethlisberger au sol. Big Ben est une vraie montagne, et est capable de lancer le ballon avec un joueur accroché à ses épaules, et il n'hésite pas à courir quand ses cibles potentielles sont correctement gardées. Rodgers, quant à lui, sait prendre un sack quand il le faut, mais montre de formidables capacités d'évitement dans la poche et autour.

Pourtant, Rodgers devrait prendre un peu de pression lui aussi, les Steelers possédant le meilleur front seven de la Ligue.

Pittsburgh essaiera sans doute d'employer Rashard Mendenhall, même s'il n'est pas le meilleur coureur du monde, il pourrait tout de même trouver quelques ouvertures contre un front seven des Packers dont la ligne est plus adaptées à la pression à la passe, notamment BJ Raji, qu'à boucher tous les trous, même si elle demeure composée de joueurs de poids.

Rodgers a une meilleure moyenne de yards par passe, toutefois, et Jennings, Driver et Nelson pourraient bien trouver quelques espaces, surtout si Polamalu n'est pas encore totalement remis de sa blessure à la cheville. Le point faible de la défense des Steelers est situé au niveau des corners, alors que la situation est inverse chez les Packers, avec trois corners de haut niveau, et des safeties un peu en-dessous.

Pronostiquer correctement l'issue de la rencontre me semble quelque chose de très difficile. Nous sommes devant une rencontre qui s'annonce extrêmement serrée, mais qui pourrait produire plus de points qu'on ne pourrait le penser au premier regard. La dernière rencontre entre les deux équipes s'était terminée par un véritable shootout au dernier quart temps, avec une fin remplie de dramaturgie, et un stop à la dernière seconde des Steelers qui avaient fini par l'emporter.

On ne peut souhaiter que le même genre de magie pour le Super Bowl.



VERCHAIN STYLE STUFF


La semaine précédent le Super Bowl est traditionnellement l'objet de quelques mini scandales, et de quelques trucs qui entrent dans la catégorie de ce qui fait le succès des Power Rankings Verchain Style. Here we go :


Un peu de musique, d'abord. Avec une battle à distance entre rappeurs.

Black and Yellow de WhizMachintruc, featuring Snoop contre Green and Yellow de Lil'Wayne. Personnellement, j'ai préféré le battle Jizz in my Pants versus Puke in my mouth, mais bon.





Côté Packers, le mini scandale de la semaine, c'est le Team Photo Gate. Les Packers avaient à l'origine prévu de ne faire une photo de l'équipe qu'une fois arrivés à Dallas, et donc sans les joueurs sur l'Injured Reserve, avant de finalement se résoudre à en faire deux, une à Green Bay avec Barnett, Finley et les autres, et une à Dallas avec le roster actif.

Plein de mots échangés sur Twitter, un truc vraiment ridicule dans le fond, avec Barnett et Finley qui se plaignent de ne pas pouvoir être sur la photo, Rodgers qui répond dans le même style en leur indiquant que s'ils avaient effectué leur convalescence dans le Wisconsin ça n'aurait pas posé de problèmes, blablabla... On a frôlé le ridicule, là... Surtout qu'un blog consacré aux Packers faisait part... Du mécontentement des mêmes joueurs pour avoir... été privés des cacahuètes distribuées dans l'avion qui emmenait l'équipe à Dallas. On peut donc être bloggueur et avoir un humour qui n'est pas en-dessous de la ceinture...

Sinon, le Gouverneur de l'Illinois a tenu parole, et installé le drapeau des Packers dans le Palais du Gouverneur. Take that, Bears' fans !




Chez les Steelers, par contre, on fait les choses en grand.

Avec la presse lancée aux trousses de tout le monde, certains joueurs ont assuré le coup, et sont allés se promener dans un club de strip local, parmi lesquels, bien sur, Hines Ward. Vous trouverez la page du club en question ici. Ouais, ya pas à dire, ça a l'air de péter la classe... Le Bada Bing, c'est quand même autre chose...




Ah, et, pour ne pas être en reste, Big Ben serait apparemment allé se descendre quelques verres dans un bar qui s'assimile à un club de Jazz, mais où on entend apparemment surtout des pochtrons qui beuglent. Et l'animal n'est pas en reste. Report, TMZ Style.

video


Pour finir, un sandwich vient d'être officiellement nommé en son honneur : le Big Ben Roethlisburger...






THE PICK



Il est temps de faire un choix...

Peter King parie sur les Steelers

Mike Florio parie sur les Steelers

Cold Hard Football Facts parie sur les Steelers

Tout le monde aime les Steelers !!!

Avec leur faculté incroyable à gagner des matchs d'une manière un peu moche, souvent, lorsqu'ils ne sont pas au top de leur jeu, il est vrai que Pittsburgh a une vraie tronche de favori, limite.

Adam Schefter et Chris Mortensen, eux, choisissent les Packers. Vu le score des deux zouaves depuis le début de saison, c'est mauvais signe, mais...

Verchain, lui, assume son man crush. Demain, il portera fièrement sa nouvelle grenouillère frappée du numéro 12, et hurlera devant sa télé, quitte à réveiller le quartier, à chaque point des types avec le casque jaune. Parce que c'est comme ça. GO PACKERS !

The Pick : Green Bay 28 – Pittsburgh 21.




BONUS :

N'oubliez pas, mardi, d'aller jeter un coup d'oeil sur Deadspin.com, puisque apparemment nous aurons droit à des révélations... Mark Sanchez se taperait une fille de 17 ans !!! Hell Yeah, dans ta face, Pretty Boy !!! Stay tuned...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire